Virginie Lydie
Auteur jeunesse et adultes
Auteur-scénariste plurimédia 

 

 

 

Le suicide des jeunes - Mourir pour exister


Pour briser le tabou entretenu par l'ensemble de la société autour du suicide, ceJ'accuse ! aborde de front ce problème majeur de santé publique. Comme tous les livres de cette collection, il comporte des témoignages, un dossier et des entretiens.


Même si ce livre se concentre essentiellement sur le suicide des jeunes, le suicide est un drame qui peut toucher tout le monde, sans distinction d'âge ou de classe. Les témoignages que j'ai recueillis n'émanent pas de cas sociaux, et les adolescents dont il est question appartiennent à des familles issues de classes moyennes ou aisées. Certains expriment leur mal-être avec plus ou moins de violence, d'autres le masquent, et personne ne peut assurer que le passage à l'acte soit lié à telle difficulté familiale ou à tel événement particulier : le processus suicidaire est bien plus complexe.

Je remercie Emma, 18 ans, hospitalisée lorsque je l'ai rencontrée ; Sylvie, mère de Laura, 18ans qui avait tenté de se suicider un mois auparavant ; Chloé, 22ans, qui a multiplié les conduites extrêmes ; Irène, 15ans, dont la copine de classe venait de faire une tentative de suicide ; Martine, maman de Thibaut qui s'est donné la mort à 17 ans. Je les remercie de m'avoir fait part de leurs doutes, de leurs angoisses, de leurs espoirs. Au-delà du spectre de la mort, elles nous donnent aussi de belles leçons de vie.
Je remercie également le docteur Xavier Pommereau, qui m'a ouvert les portes du centre Abadie (CHU de Bordeaux), première unité hospitalière française spécifiquement dévolue à la prise en charge des adolescents suicidaires, ainsi que Claude Guillon, co-auteur du livre Suicide mode d'emploi qui avait fait l'objet d'une vive polémique entre défenseurs et adversaires du "droit à mourir".

J'espère que ce livre aidera à balayer certaines idées reçues, encore trop répandues : celle, par exemple, que les personnes qui parlent du suicide ne le font pas (pourtant, 8 personnes sur 10 ont évoqué la possibilité de se suicider dans les mois qui ont précédé leur passage à l'acte) ; celle qui consiste à considérer qu'une tentative de suicide n'est qu'un appel au secours, voire un moyen de se faire remarquer. Même ! un tel besoin serait à ce point vital, au point d'en mourir pour l'assouvir, et il ne faudrait pas le prendre en considération ?
Les personnes en souffrance ont besoin que leur souffrance soit reconnue. Les écouter, avec respect, parler ouvertement de suicide avec elles ne leur donne pas envie de passer à l'acte. Au contraire, cela peut les aider à passer le cap de la crise et à trouver d'autres solutions. C'est en cela qu'il est nécessaire de favoriser le dialogue.

Le suicide des jeunes - Mourir pour exister - Syros, collection J'Accuse - Septembre 2008


Revue de presse

[...] Dans l’ouvrage Le suicide des jeunesVirginie Lydie donne la parole à ses derniers et à leurs proches. Aux témoignages succèdent de nombreuses informations, analyses et statistiques. Chaque année en France, entre 500 et 600 jeunesâgés de 15 à 24 ans se suicident et plus de 165 000 personnes sont hospitalisées pour tentatives de suicide. 40 % des suicidants récidivent, souvent dans l’année qui suit leur première tentative et 10 % finissent par se suicider dans les dix ans[...] 
Le lien social


[...] Un ouvrage salutaire pour les adolescents et pour les adultes qui les encadrent. À contre-courant d’une image dorée de la jeunesse, un titre qui s’inscrira dans une politique de prévention globale et qui encouragera certainement à l’échange.

LectureJeune/Babelio


Des témoignages de jeunes ayant tenté de se suicider, de parents et de proches, un dossier, des statistiques, le point sur la situation actuelle, les facteurs biologiques, psychologiques, sociologiques, culturels, environnementaux qui interagissent chez le suicidaire, la prévention, des ressources en ligne et un entretien avec Claude Guillon, coauteur deSuicide, mode d’emploi. À avoir dans les CDI de collège et de lycée.

CNT - N'autre école


[...] L'ouvrage montre que le processus de la tentative suicidaire est subtil et complexe et ne se réduit pas à telle ou telle difficulté familiale ou à un événement particulier. 

IRTS (Institut régional du travail social) de Lorraine





 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement